Accueil > Contributions > "Radio Quartiers libres" projet proposé par l’Association Longueur (...)

"Radio Quartiers libres" projet proposé par l’Association Longueur d’ondes

Cette initiative fait partie des 36 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2016.

Présentation du projet

“Radio Quartiers Libres” est un projet de webradio à l’échelle de la ville de Brest, qui a pour vocation d’accompagner des jeunes Brestois, issus de différents quartiers, dans la réalisation d’émissions radiophoniques, qui seront ensuite mises en ligne sur internet et ainsi disponibles à l’écoute pour tous.
Différents quartiers de la ville, parmi les plus isolés, seront ainsi tour à tour mis en avant par leurs jeunes habitants, qui pourront ainsi devenir acteurs et producteurs de leur propre réalité médiatique.
Les émissions prendront la forme d’un journal radiophonique relatant la vie du quartier et de ses habitants. Reportages, envoyés spéciaux, chroniques, fictions et autres interviews nous permettront de découvrir chacun des quartiers choisis à travers la voix et le regard des jeunes qui y vivent et qui profiteront de l’occasion pour tendre le micro autour d’eux et s’exprimer sur leur réalité.

Un travail d’une quinzaine d’heures de préparation sera mené par l’équipe de la webradio Oufipo au sein de la structure qui accueillera le projet dans le quartier (maison de quartier ou établissement scolaire). Dans un premier temps, les jeunes seront amenés à réfléchir sur leurs rapports aux médias en général et appréhenderont plus spécifiquement le média radiophonique et ses qualités propres. Ensuite, ils seront accompagnés et guidés dans la construction éditoriale de l’émission. Enfin, ils acquerront les outils et connaissances techniques ou méthodologiques indispensables à la réalisation journalistique radiophonique (écriture, montage, voix, enregistrements).

Chaque journal durera environ une heure et sera enregistré en public au sein de la bibliothèque du quartier, devant un auditoire que nous espérons ainsi éclectique et important. Ensuite, l’enregistrement sera mis en ligne sur la webradio “Radio Quartiers Libres” (intégrée à la webradio Oufipo déjà existante).

Chaque trimestre, un nouveau quartier de Brest accueillera l’équipe de “Radio Quartiers Libres” et sera ainsi placé sous les projecteurs des journalistes en herbe et des auditeurs en nombre. L’enregistrement du journal radiophonique sera réalisé en public et ensuite mis en ligne sur internet, à la disposition de tous.

Parallèlement à cette “tournée radiophonique”, les jeunes des quartiers qui auront déjà réalisé un premier journal radio auront la possibilité, s’ils le souhaitent, de réaliser une seconde émission et seront accompagnés par l’équipe de “Radio Quartiers Libres” dans cette démarche.

Enfin, une MasterClass avec des professionnels reconnus du milieu de la radio sera proposée et réservée à tous les jeunes, qui participeront à la réalisation d’un journal dans leur quartier, lors du Festival de la radio et de l’écoute Longueur d’ondes. Y seront abordés les métiers de la radio et du journalisme, tout autant que des questions relatives aux relations entre médias et périphéries. Nous pensons à quelques grands noms de la radio que nous avons déjà reçus dans le cadre du festival et qui soutiennent l’association Longueur d’ondes dans ses projets : Edouard Zambeaux (producteur de Périphéries sur France Inter), Emmanuel Laurentin (La Fabrique de l’Histoire sur France Culture), Hervé Pochon (Un temps de Pochon sur France Inter), Sonia Kronlund (Les Pieds sur terre, France Culture...), Jean Lebrun (La Marche de l’Histoire), Le Bondy Blog...

Pour conclure, “Radio Quartiers Libres” est à la fois un projet de (ré)appropriation de l’expression médiatique – pouvant déboucher sur une envie de professionnalisation – par de jeunes habitants de certains quartiers brestois, souvent éloignés, délaissés et parfois maltraités par les médias ; et un projet de cartographie profondément sensible, humaine et vivante de ces territoires, à destination de tous (et surtout des autres habitants de la ville).

Les grands axes du projet

A – Une (ré)appropriation des expressions médiatiques et numériques
Le projet “Radio Quartiers Libres” est parti du constat que les jeunes habitants de quartiers isolés et défavorisés sont souvent dépossédés des outils d’expression médiatique et numérique. Ce projet vise donc à favoriser la prise en main de ces outils par la réalisation et la production de formes radiophoniques multiples. Il s’agira ici de permettre à ces publics, souvent perçus comme des sujets journalistiques par les médias, de devenir les acteurs d’une expression médiatique sincère et libérée de toutes formes d’instrumentalisation. Pour ce faire, nous avons décliné différentes approches qui prendront la forme de séances thématiques et pédagogiques.

1) Une approche critique et réflexive des médias
Plusieurs heures seront consacrées à développer une approche critique et réflexive autour des outils médiatiques actuels, de leurs utilisations et de leurs fonctions. Le but étant de mettre en exergue à la fois les rapports que ces jeunes participants entretiennent avec les médias, mais également ceux que les médias construisent avec ces jeunes participants. Par cette approche "théorique", nous espérons que s’établisse un double mouvement, celui d’une prise de recul, mais aussi celui d’une appropriation de ces outils de communication.

2) Une approche éditorialiste pour une position citoyenne
Ce projet de “Radio Quartiers Libres” a pour objectif de faire entendre des voix peu souvent relayées médiatiquement. Il se situe donc au coeur d’enjeux démocratiques. C’est pourquoi un grand nombre des ateliers de "Radio Quartiers Libres" seront consacrés à travailler le contenu et la forme des paroles émises. Avec l’aide de différents outils d’expression libre et d’écoute attentive, nous tenterons d’éclaircir et de définir les intentions des participants. Savoir ce qu’ils veulent dire, les raisons pour lesquelles ils veulent le dire et la manière dont ils souhaitent l’exprimer afin de consolider des postures et des responsabilités citoyennes.

3) Une approche technique pour une autonomie sur le terrain
La (ré)appropriation des expressions médiatiques et numériques passera également par une prise en main concrète du matériel et des logiciels nécessaires à la création radiophonique. Des ateliers seront mis en place afin de comprendre le fonctionnement de chaque outil et d’en saisir les potentiels. Il s’agira ici d’élargir les angles de création et de réfléchir à différentes formes possibles en fonction des contenus abordés. De cette manière, nous souhaitons développer des savoir-faire pérennes pour ainsi favoriser une autonomisation dans l’utilisation du matériel numérique et radiophonique.

B – Favoriser la création de liens sociaux à l’échelle de la ville et en relation avec le monde médiatique
Le projet “Radio Quartiers Libres” a aussi pour objectif de créer du lien social, de travailler sur l’échange et le relationnel, et ce à plusieurs niveaux :

1) Entre les différents acteurs du projet
Les différents ateliers seront conçus de manière à fédérer les jeunes participants autour d’un projet commun. Chacun aura une fonction essentielle à l’autre et au bon fonctionnement de la production finale. Le but étant ici de créer des espaces de parole et d’écoute attentives et bienveillantes afin de favoriser des échanges, de développer des expériences collectives et de bâtir du patrimoine commun.
Tout au long des différentes étapes de ce projet, les jeunes seront toujours accompagnés et encadrés par les animateurs d’Oufipo, mais aussi par les animateurs des maisons de quartier, des professeurs d’établissement scolaire ou encore des employés municipaux des bibliothèques. Nous espérons que ces temps d’atelier permettront d’établir des liens mutuels de confiance et de respect qui aboutiront sur le désir de bâtir d’autres projets communs.

2) Entre les jeunes et les habitants de leur quartier
Afin de mettre sur pied un journal radiophonique fourni en informations, en découvertes et en paroles variées, les participants devront consacrer une bonne partie de leur temps à aller à la rencontre des habitants de leur quartier afin d’effectuer des enregistrements de situations, d’ambiances ou encore des interviews. Ces exercices nécessiteront d’une part que les journalistes en herbe prennent contact, s’ouvrent à l’autre et soient disposés à recevoir des points de vue multiples et variés. D’autre part, nous espérons que le cadre de ce projet sera également un moyen de légitimer des rencontres qui n’auraient pas forcément été évidentes dans un contexte plus quotidien. En effet, l’espace radiophonique permet parfois de dépasser certaines barrières de communication.

Un autre point est essentiel à la création de lien social : l’outil radiophonique et sa diffusion. Nous espérons que les journaux, qui s’effectueront en direct et en public au sein des bibliothèques municipales de quartier, amèneront un auditoire varié, constitué de différentes générations et de différentes cultures. D’autre part, en mettant en ligne chacun des journaux sur la webradio Oufipo, nous avons comme objectif de présenter et de garder une trace de ces travaux afin de permettre aux habitants de ces quartier de s’écouter ou se ré-écouter.

3) Entre les jeunes et la ville
Nous comptons également, par ces deux moyens de diffusion radiophonique, atteindre un public plus large que celui du quartier. En effet, l’objectif de ce projet est également d’étendre les paroles de ces jeunes et celles des habitants de leur quartier au-delà des frontières géographiques, notamment à l’échelle de la ville de Brest afin que des paroles se croisent, que des réalités se rencontrent, que des échanges se tissent.

4) Avec le monde médiatique
En proposant une MasterClass avec des professionnels reconnus du milieu de la radio et des journalistes locaux, nous chercherons à décloisonner les relations, parfois déséquilibrées et tendues, qui s’opèrent entre les médias et ces jeunes. Il s’agira également de créer un lien avec le monde professionnel des médias et de mettre en perspective des voies possibles de professionnalisation.

C – Cartographie sonore "subjective" des quartiers brestois : définir, prendre place, appartenir

1) Entendre et faire entendre son quartier
Permettre aux participants d’être les producteurs des informations et des représentations portées sur leur quartier, a pour but de donner forme à des regards – sur soi, sur les autres –, à des points de vue, à des opinions construites et élaborées. Déterminer des angles d’approche des réalités et des cultures qui sont les leurs ou qu’ils côtoient, et ce dans la perspective de les partager avec d’autres, est un outil pour se définir, pour prendre place dans la ville et donc pour créer un lien d’appartenance. Nous espérons que tous ces éléments construiront une matière positive qui pourra contribuer à une reconquête de l’estime qu’ils peuvent avoir d’eux-mêmes.

2) Une diversité à valoriser
Loin des stigmates qui réduisent et uniformisent les populations de ces quartiers et les initiatives qui peuvent y voir le jour, le projet de cartographie "subjective" a pour but :

  • de mettre en avant à la fois la diversité et les richesses des histoires, des cultures, des parcours et des initiatives qui existent au sein d’un même quartier ;
  • mais aussi de témoigner de la diversité et de la particularité des différents quartiers entre eux, souvent assimilés du fait de leur isolement et de leur contexte social et économique.

Calendrier des actions pour 2016 - 2017
- Octobre 2016 à Janvier 2017 : Série d’ateliers dans le quartier du Valy Hir en lien avec la MPT du Valy Hir. Préparation de l’émission. Référente : Mme Shérazade Louahab
- Janvier 2017 : Enregistrement en public au sein de la mediathèque de la Cavale Blanche de l’émission n°2 de Radio Quartiers Libres réalisée par les jeunes du Valy Hir sur leur quartier.
- Février – Avril 2017 : Série d’ateliers dans le quartier de Bellevue en lien avec la Maison de Quartier de Bellevue. Préparation de l’émission. Référente : Mme Pauline Buret
- Avril 2017 : Enregistrement en public au sein de la mediathèque Bellevue de l’émission n°3 de Radio Quartiers Libres réalisée par les jeunes de Bellevue sur leur quartier.
- Avril – Juin 2017 : Série d’ateliers dans le quartier de Kerbernard en lien avec la MPT de Penn Ar Chréach. Préparation de l’émission. Référente : Mme Marianne Gambier
- Juin 2017 : Enregistrement en public au sein de la mediathèque de l’Europe de l’émission n°4 de Radio Quartiers Libres réalisée par les jeunes de Kerbernard sur leur quartier.

Partenaires

  • Ministère de la Culture / DRAC Bretagne
  • Ville de Brest
  • Réseau des bibliothèques de la ville de Brest
  • Maisons de Quartiers, MPT, Collèges, Lycées, Patronages Laïques (à démarcher)

Porteur de projet
Longueur d’ondes
24 rue Sully Prudhomme
29200 Brest

Voir en ligne : http://www.a-brest.net/article20282.html

À la une

  • L’Effet Papillon : Recyclerie / Friperie / Tiers lieu à Baud (56)

    Plusieurs constats ont motivés le montage et la réalisation de ce projet : la nécessité urgente de la réduction des déchets et de la mutualisation des (...)
  • Blaz an Douar

    “Vieille de 100 millions d’années, la pollinisation pourrait être le plus ancien partenariat d’entreprise de la planète.” Imaginons un lieu au coeur (...)
  • Castel FabLab

    Une fiche initialement publiée dans le "Porte folio des pratiques collaboratives", rédigé par Collporterre à la suite du programme DOMINO. (...)