Accueil > Contributions > « La ville de demain ? » Une ville conviviale, ouverte, sobre, verte, (...)

« La ville de demain ? » Une ville conviviale, ouverte, sobre, verte, mobile

Entretien avec Natalia

  • Peux-tu te présenter en quelques lignes… ? Et nous dire, en tant que citoyenne, professionnelle, actrice, comment tu contribues, déjà aujourd’hui à la construction de la ville de demain ?

Je vis à Brest depuis 2002 et je travaille à l’UBO.

Par mon travail à l’UBO : je participe et fais en sorte de dynamiser la réflexion sur les évolutions et modernisations nécessaires de notre campus, mais aussi de notre université dans son interaction avec la ville, notamment en ce qui concerne les mobilités et notre gestion de l’énergie ou encore des déchets. Mais la ville de demain s’inscrit aussi dans la société de demain, et je m’investis dans les dossiers liés aux responsabilités sociales de l’université.

  • Quelle est ta vision de la ville de demain ?

Une ville conviviale, ouverte, sobre, verte, mobile.

  • Parmi les thématiques qui seront abordées en atelier lors du forum, qu’elles sont celles qui t’interpellent ? Pourquoi ? Quels sont tes questionnements, autour de ces thématiques ?

« Le(s) campus dans la ville ? » (évidemment !) / « Les mobilités de demain ? » (comment organiser un transport urbain efficace et qui laisse la place aux déplacements piétons) / « Accessibilité, partage et appropriation des espaces publics ? » (la place de l’art dans les espaces publics, pour contribuer à leur donner du sens)

Voir en ligne : http://www.eco-sol-brest.net/La-vil...

À la une

  • Blaz an Douar

    “Vieille de 100 millions d’années, la pollinisation pourrait être le plus ancien partenariat d’entreprise de la planète.” Imaginons un lieu au coeur (...)
  • Castel FabLab

    Une fiche initialement publiée dans le "Porte folio des pratiques collaboratives", rédigé par Collporterre à la suite du programme DOMINO. (...)
  • Le ProfLab

    Une fiche initialement publiée dans le "Porte folio des pratiques collaboratives", rédigé par Collporterre à la suite du programme DOMINO. (...)