Accueil > Contributions > Forum citoyen sur les énergies maritimes du Golfe du Morbihan 15 avril au 3 (...)

Forum citoyen sur les énergies maritimes du Golfe du Morbihan 15 avril au 3 juin 2017 Arzon

progForum citoyen sur les énergies maritimes renouvelables du golfe du Morbihan » du 15 avril au 3 juin 2017 à Arzon (Criée de Port-Navalo)

Ce forum vise à accroître la participation citoyenne locale à la réflexion sur les grands objectifs qui la concernent. Dans le contexte de la lutte contre les effets du changement climatique et du développement des énergies renouvelables sur le territoire, il s’agit de permettre aux citoyens, associations locales, collectivités, élus et acteurs économiques et industriels, de cheminer en connaissance de cause vers une autonomie énergétique en 2030, en respectant les cadres environnementaux et sociaux et en partageant les informations nécessaires aux orientations appropriées. Le développement éventuel d’hydroliennes dans le Golfe du Morbihan -au sein d’un bouquet énergétique- et leurs impacts potentiels sont abordés dans le cadre d’un forum associant un parcours de découverte, des rencontres d’information et d‘échange ainsi qu’un atelier de partage de réflexions.

La transition énergétique et le Golfe du Morbihan

L’ambition d’opérer, d’ici 15 ans, une transition énergétique vers le zéro carbone fossile ( aller vers le ‘zéro carbone fossile’ passe par réduire la consommation énergétique et accroître son efficacité, réduire l’utilisation de combustibles fossiles et les remplacer par l’énergie renouvelable) va poser des difficultés considérables à plusieurs niveaux. Des résultats concrets ne pourront être obtenus sans une réelle information et participation de la population, pour assurer les évolutions nécessaires vers une économie et une société respectueuses des hommes et des équilibres naturels. Sur notre territoire, les membres de Clim’actions Bretagne sud veulent faciliter une appropriation collective de cet objectif. Ils organisent conférences, travaux en commun et microprojets expérimentaux, en interaction étroite avec les partenaires institutionnels, associatifs et économiques.

Pour réussir, il est nécessaire de prendre ensemble en compte plusieurs enjeux :

  • Agir face au changement climatique grâce aux économies d’énergie, à l’efficacité énergétique, et à la transition décarbonée ;
  • Rendre compatibles le développement équilibré du territoire et des activités éco-industrielles, la préservation de l’environnement naturel et de la qualité de vie des habitants ainsi qu’une gouvernance efficace et respectueuse des citoyens.

L’hypothèse hydrolienne

Chaque mode de production d’énergie renouvelable envisageable sur le territoire présente son cortège d’avantages et de risques. La solution de facilité -ne rien faire- laisserait à d’autres l’initiative des décisions, ce qui ne permettrait pas de prendre en compte au mieux les contraintes locales. Il nous revient donc à tous, acteurs et population, d’évaluer correctement les atouts et impacts, et de choisir sur cette base les types d’énergie renouvelable qui nous assureront un futur de qualité. Le Golfe du Morbihan offre un environnement qui paraît adapté au développement des hydroliennes comme source d’énergie renouvelable prédictible et quasi continue. En effet, il bénéficie de courants de marée forts et réguliers, de l’existence de chenaux profonds pouvant abriter des turbines de plus de 10 m de haut sans gêner la navigation, et d’une urbanisation importante autour du golfe permettant un usage local de l’électricité produite.

En outre, plusieurs ports peuvent abriter de petites turbines suspendues à des chalands en bordure des courants, permettant la recharge de batteries utilisées pour la propulsion de navires électriques, limitant ainsi le fort impact actuel des navires à propulsion thermique. Face à ce développement éventuel, le Golfe du Morbihan est doté d’un environnement naturel exceptionnel et de paysages attractifs. Le développement touristique des 40 dernières années ne s’est pas fait sans conséquences, et il est fondamental de ne rien faire qui risque d’amplifier les dégradations. Pour cet environnement fragile, tant au point de vue des espaces naturels que de ses usages traditionnels, un équipement hydro-électrique peut présenter des risques à évaluer précisément et prendre en compte. Cet antagonisme apparent n’est pas exceptionnel. On retrouve partout les risques posés par un nouveau développement face à la nécessité de mieux protéger l’environnement. Il illustre les défis auxquels nous devrons faire face, dans les prochaines années, pour passer des énergies fossiles aux énergies renouvelables.

Un forum, pourquoi ?

Le forum a été conçu pour contribuer à créer les conditions d’une information complète, croisant les points de vue sur ces défis par des échanges de qualité entre les acteurs concernés, dans le but d’identifier ensemble les points d’accord et de désaccords réels. Mais aussi des pistes innovantes satisfaisantes pour tous. Nous pensons possible de ne pas reproduire indéfiniment les situations -trop fréquentes en France- d’incommunication et d’affrontements stériles entre usagers d’un même territoire. Des formes innovantes d’information et de réflexion collective seront expérimentées pour partager les savoirs et valeurs des diverses composantes de la société locale. Ceci pour faciliter le développement local d’énergies renouvelables qui soient acceptables par l’ensemble de la communauté, supportable par notre environnement fragilisé, et qui réduise notre dépendance aux énergies fossiles au coût croissant, en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique de 2015.

Le programme :

Le forum s’appuiera sur 3 modes d’action pour faciliter une appropriation collective de la thématique.

Du 15 Avril au 5 Juin 2017, un parcours de découvertes à la Criée de Port Navalo exposera le contexte de façon visuelle : hydroliennes et matériel technique, maquettes, tests en mer, posters et vidéos informatifs sur les environnements bathymétriques, biotopes, énergies renouvelables, contraintes sociétales, actions locales autour des énergies marines renouvelables et des utilisations douces comme la navigation électrique et les micro-turbines.

Des moments de rencontres privilégiés pour faciliter les échanges d’information et les discussions entre exposants, experts et visiteurs, replaçant dans un contexte plus large le développement des énergies marines renouvelables dans le golfe et facilitant une meilleure compréhension des enjeux et perspectives. Un Arbre à parole : « Demain, les énergies renouvelables pour le golfe du Morbihan » sera affiché sur l’ensemble de la période pour recueillir les prises de position, informations, propositions et réflexions personnelles.

Samedi 15 Avril de 14h30-17h30 : – Inauguration à la Criée
En présence de Roland Tabart – Maire d’Arzon, Dominique Pirio et Laurent Labeyrie – Présidents de Clim’actions Bretagne Sud, Jo Brohan – Président Morbihan Energie, du Parc Naturel Regional du Golfe du Morbihan et de la région Bretagne.
Présentation du parcours de découvertes. Démonstration de l’hydrolienne Poséide par Guinard Energie, dans le courant d’entrée du golfe, face à Port-Navalo. Témoignage du Professeur Laurent Labeyrie, Océanographe et ancien directeur de recherches au CNRS.

Samedi 29 Avril de 14h30-17h30 à la Criée « Connaître et Identifier les contraintes et opportunités d’un projet Hydrolienne »
Echanges en présence de l’UBS (Université Bretagne Sud), du PNR (Parc naturel Régional), de Morbihan Energies et d’experts scientifiques.

Samedi 13 Mai de 14h30 à 17h30 à la Criée « Acteurs potentiels, usagers et citoyens »
Echanges autour des principaux projets bretons et des différentes pratiques sur le Golfe dans le respect de son environnement.

Samedi 3 Juin 2017 9h à 18h à la Maison des Associations, Arzon. « Transition énergétique locale et démarches citoyennes : quels projets pour le Golfe du Morbihan ? »
Atelier participatif d’information et d’échange réunissant habitants, acteurs associatifs, sociaux, économiques, experts scientifiques, techniques et élus. Nombre de participants limité, inscriptions : contact@ climactions-bretagnesud.bzh Présentation des réflexions portées par les visiteurs sur « l’arbre à parole ». Regard des jeunes générations.
Leçons et perspectives à partir d’expériences bretonnes. Quelles pistes pour le golfe du Morbihan ?
En clôture (16h), intervention de Jean Jouzel, ancien Vice-Président du groupe scientifique du GIEC (Groupe International des Experts sur le Climat).

Voir en ligne : http://climactions-bretagnesud.bzh/...

À la une

  • La fabrik des possibles

    Un lieu atypique qui combine un atelier, une galerie/boutique et un salon de thé. On peut acheter les objets des créateurs présentés – chaque (...)
  • Quais des rêves

    Quais des rêves est une aventure artistique à quatre mains et une bonne dose de rêves. Deux artistes plasticiennes amoureuses de leur cité, (...)
  • L’Effet Papillon : Recyclerie / Friperie / Tiers lieu à Baud (56)

    Plusieurs constats ont motivés le montage et la réalisation de ce projet : la nécessité urgente de la réduction des déchets et de la mutualisation des (...)