Accueil > Contributions > 2018 année des piéton.ne.s à Brest ?

2018 année des piéton.ne.s à Brest ?

Depuis plus de 15 ans BaPaV défend les cyclistes et les piétons. Le Mouvement de Libération des Trottoirs lancé en 2017, qui a consisté à reprendre possession symboliquement des espaces publics piétons aujourd’hui occupés illégalement par des véhicules en stationnement, a permis de faire prendre conscience aux automobilistes et aux élus qu’il y a un réel problème lié aux stationnements gênants.

La campagne de sensibilisation « Arrêtez de faire l’autruche ! » actuellement visible sur l’agglomération permet enfin de soulever ce problème. Nous saluons ce premier signal qui montre la fin d’une situation inacceptable de tolérance du stationnement illicite et, nous espérons, la fin d’une politique du tout automobile dans l’agglomération. Nous aurions cependant apprécié qu’un message plus positif soit associé à cette campagne pour inciter les automobilistes à se tourner vers d’autres modes de transport alternatifs à la voiture individuelle (transport en commun, marche, vélo, covoiturage). Nous sommes satisfaits d’apprendre qu’un véhicule permettant de flasher les automobilistes en stationnement très gênant (sur trottoir, passage piéton et aménagement cyclable) va entrer en service cette année et nous serons attentifs à l’évolution des pratiques que cette mesure entraînera.

 

Le développement de nouvelles infrastructures favorisant les mobilités piétonnes comme les ascenseurs urbains nous semble aussi une bonne idée pour favoriser l’accès au port de commerce ou à d’autres secteurs présentant des ruptures. Il est toutefois essentiel d’inclure ces projets dans un réseau cohérent de cheminements piétons et d’aires de circulation apaisée pour optimiser leurs usages. Ainsi, il est important que le port et les secteurs de la gare et du centre ville comportent davantage d’aires piétonnes et de cheminements sécurisés et signalisés pour former un vrai réseau piéton incitant les habitants et les touristes à déambuler dans la ville.

Nous trouvons dommage que le plan piéton qui est en concertation jusqu’au 31 janvier ne soit pas mis en relation avec ces différentes annonces, traduisant un manque de stratégie et de planification en faveur des mobilités durables sur la métropole. La non réalisation des objectifs du schéma directeur vélo de 2010 montre en effet l’échec de la politique de la collectivité en faveur du vélo. 20 km d’aménagements cyclables par an étaient annoncés pour 9,1 km réalisés et 2014, 6,4 km en 2015 et 4 km en 2016…

Il semble aujourd’hui essentiel de regrouper les acteurs de la mobilité de la métropole et du Pays pour mieux travailler ensemble, c’est le sens du projet de maison des mobilités que nous avons proposé de mettre en place à Brest comme cela existe à Chambéry. Nous pensons toujours que seul le dialogue permet d’avancer et BaPaV restera toujours disponible pour travailler avec la collectivité et les autres acteurs du territoire. Le travail à mener de concert avec Brest métropole sur le Plan Piéton sera, nous l’espérons, une preuve de plus de cette volonté et l’occasion de faire avancer sérieusement la place des mobilités actives sur l’agglomération.

Voir en ligne : http://transitioncitoyennebrest.inf...

À la une

  • La Cour du Juch

    Notre toute jeune entreprise, a ouvert ses portes en ce premier jour de printemps ! Nous faisons le point sur le démarrage de notre activité ! À (...)
  • Le jardin de Kerampéré, "terrain d’exploration de pratiques collaboratives"

    Depuis début 2016, sur le site de l’ancien camping de Saint-Marc, les membres du jardin de Kerampéré travaille à la transformation de cette friche en (...)
  • La Méthode des Candides

    La méthode des Candides, c’est une invitation à prendre conscience de ce qui nous entoure….et des rôles individuels et collectifs que l’on joue dans (...)