Accueil > Contributions > Rezé : Nâga : récup’, Linux et don d’ordinateurs

Rezé : Nâga : récup’, Linux et don d’ordinateurs

Qu’est-ce que c’est ? siteon0-92722

“Nâga”, c’est le nom d’un serpent mythologique japonais à 9 têtes qui dévore les énergies négatives et les transforme en énergies positives. C’est aussi le nom que s’est donné en 2013 l’association rezéenne dont la mission est de récupérer des ordinateurs destinés à la poubelle, puis de les reconditionner sous Linux et avec des logiciels libres.

Les adhérents (voir ici les tarifs d’adhésion) ont ensuite la possibilité de participer à des “ateliers de don” d’où ils peuvent repartir chez eux avec un ordinateur complet et en état de marche !

Ils peuvent aussi trouver un soutien pédagogique, et se former à l’utilisation des logiciels libres dans les “groupes d’entraide mutuelle” qui ont lieu toutes les semaines, ainsi que grâce à des tutoriels (vidéos explicatives) et à un forum d’entraide en ligne.

Par ailleurs, l’association propose des formations à l’utilisation d’internet et des logiciels libres, pour débutants et confirmés, et des prestations de création de sites internet. Nâga vend aussi des pièces détachées d’occasion, et propose du montage d’ordinateurs neufs.

freePourquoi le libre ?

Contrairement à Microsoft Windows ou Mac OS, Linux est un système d’exploitation dont le “code” reste ouvert, c’est-à-dire que n’importe qui peut intervenir dessus et le modifier, l’améliorer, ou l’adapter à ses besoins. De plus, il est rendu accessible gratuitement : on peut se l’approprier mais on ne peut pas le privatiser. Les logiciels libres (libre office, scribus, openstreetmap, freemind, audacity etc.) fonctionnent sur le même principe, ce qui encourage l’indépendance, l’entraide et le partage.

Lors de la rencontre au local de Nâga, qui fait partie du collectif de la Bonneterie avec 8 autres structures, les Cré’Alters ont posé quelques questions à Pierre-françois.

Quel est le changement auquel votre association participe ?

La création de l’association s’est décidée un soir autour de quelques bières. Benjamin avait l’idée en tête, et moi ça m’agaçait de voir jetés en permanence des ordinateurs fonctionnels. On n’avait rien, on a mis 6 mois à s’installer dans le local et à récupérer le matériel, et on a pu commencer à se salarier début 2014. sommaire

Aujourd’hui la mission de Nâga, c’est de permettre l’accès de tous au matériel informatique à bas coût ! Et surtout, le mot-clé derrière le projet est “autonomie” : le but n’est pas que les gens reviennent nous voir sans arrêt, mais au contraire qu’ils puissent se débrouiller tous seuls dans l’usage des ordinateurs, et même être capable de former leurs collègues ou leur entourage.

Qui se cache derrière le projet ?

On est 3 dans l’équipe ! Ce qui est amusant c’est qu’aucun d’entre nous est informaticien, on s’est tous auto-formés. À la base il y avait donc Benjamin, qui est ingénieur environnemental et qui a participé à la création et à l’administration de pas mal d’associations sur Nantes, comme Alis 44, la Fabrique du Libre et aidé au début de la Ressourcerie de l’île (Anciennement Ecorev). Moi j’ai fait des études de philosophie ! Yoann est arrivé dans l’équipe il y a peu de temps, ancien cuisinier puis disquaire.

Il y a aussi les 3 membres au sein du bureau de l’association, qui eux sont tous informaticiens de profession, et ça nous dépanne bien parfois.

Il y aussi des bénévoles qui gravitent autour de l’association, et qui nous donnent régulièrement des coups de main, pour la manutention, pour les ateliers d’entraide, ou alors qui nous aident à faire des partenariats pour récupérer des parcs d’ordinateurs, par exemple à la mairie de Rezé.

Un moment symbolique à partager avec nous ?

Je me souviens bien d’un de nos premiers adhérents, Hervé, un ancien électricien au chômage depintrouis peu qui avait besoin d’apprendre à utiliser un ordinateur pour pouvoir accéder aux services de Pôle Emploi. Les formations informatiques proposées par les sous-traitants de l’agence pour l’emploi étant inadaptées… On l’a formé, et il s’est rapidement débrouillé : 6 mois plus tard il était complètement autonome.

Il y a quelques mois, on a organisé une réunion de soutien pour défendre le projet auprès d’une fondation, et Hervé était là. Il était d’ailleurs le seul à être venu ce jour là pour nous soutenir et pour témoigner de ce qu’on lui avait apporté !

Un rêve ou un souhait pour le futur ?

Que la partie récupération et don d’ordinateur de Nâga soit suffisamment viable pour que l’on puisse se consacrer à d’autres idées. En principe, le serpent mythologique a 9 têtes : la partie “ordi” n’est que l’une d’entre elles. Aloamaprs pourquoi pas lancer quelque chose autour de la permaculture, de l’édition de bandes dessinées ou des labels artistiques ?! Ce qui fait l’unité du projet, c’est que ça se fera toujours bien sûr dans une démarche responsable et sympathique http://s.w.org/images/core/emoji/72x72/1f609.png" alt="

Voir en ligne : http://lescrealters.org/naga-recup-...

À la une

  • Baliz de Brest

    Baliz de Brest est une association de plasticiennes et de plasticiens, née de la volonté de relancer les portes ouvertes d’ateliers d’artistes (...)
  • L’ALtelier

    Garage associatif pour nos velos, voitures, tracteurs,... et atelier collectif pour nos réparations et fabrications diverses de machines en tous (...)
  • La Cour du Juch

    "La Cour du Juch" aura plusieurs activités : des bureaux partagés et des salles à louer pour quelques heures, des formations créatives, des ateliers (...)