Accueil > Innovations > Lezateliers du yoga & de la méditation

Lezateliers du yoga & de la méditation

Une association à la pointe Finistère pour prendre soin de soi

À propos du projet

Créée par Anne Auffret et Cendrine Le Locat, professeures de yoga diplômées, l’association Lezateliers du yoga & de la méditation propose des cours collectifs de Hatha Yoga (yoga classique), Vinyasa Yoga (yoga dynamique), Endoyoga (pratique spécifique pour les femmes atteintes d’endométriose) et Méditation en Pays de Landerneau-Daoulas (Daoulas et Logonna-Daoulas) et en Pays de Brest (Plouzané et Locmaria-Plouzané).

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Au lancement de cette association, il n’existe pas de cours de Vinyasa Yoga (yoga dynamique) en Pays de Brest.

Par ailleurs, cette association a pour objectif de proposer des cycles de yoga pour des femmes atteintes d’endométriose, maladie chronique généralement récidivante (*). Le but de ce cycle est de permettre aux femmes atteintes de cette maladie d’expérimenter et d’apprendre des pratiques douces adaptées à leur situation de santé. Il vise à donner aux participantes les moyens d’effectuer des pratiques en toute autonomie chez elles, une fois le cycle terminé.

(*) Selon l’Association EndoFrance, « l’endométriose touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. » (…) « Ce chiffre concerne les femmes pour qui le diagnostic a été posé. Il est donc probable que l’endométriose touche plus de femmes encore ». Pour en savoir plus, consultez le site d’EndoFrance ainsi que le site l’Inserm qui a consacré un dossier sur l’endométriose.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

Prendre soin de soi, tout un chemin, tout un apprentissage… qui devient aujourd’hui essentiel pour qui veut tenir le cap et naviguer sereinement dans la vie. Une vie où tout s’accélère. Une vie où il nous faudrait (toujours) être (plus) performant(e). Un mode de vie qui engendre stress, irritabilité, difficultés de concentration, fatigue et parfois épuisement, burn-out. Et si notre besoin le plus profond était justement de ralentir, de nous (re)connecter à nous-mêmes, de (re)trouver une certaine tranquillité intérieure, un certain « mieux-être » ou « bien-être » et d’accéder à une meilleure connaissance de soi. Tout cela finalement pour un « mieux vivre ensemble ».

Vous permettre de ralentir, de vous (re)trouver, de vous écouter, de ressentir, de créer de l’espace pour accueillir tout simplement « ce qui est »… par la pratique du yoga et de la méditation. Ici, compétition et performance n’ont pas lieu d’être. Chacun part d’où il est, explore ses possibilités et va à son rythme, là où il souhaite aller. Voilà le projet que nous avons eu en créant cette association.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Après une première formation de professeur de yoga et 6 années à transmettre bénévolement cette discipline sur mon lieu de travail, j’avais besoin d’aller plus loin en créant une structure associative à "mon image" qui puisse me permettre d’exprimer ma créativité. Le burn-out que j’ai vécu fin 2016 a été le point de départ du passage à l’acte dans la création de cette association.

Pour réaliser ce projet, je me suis entourée de deux amies qui partagent les mêmes valeurs et l’envie de faire. L’une d’entre elles est également professeur de yoga.

Quel est le modèle économique de ce projet ?

Il s’agit d’une association loi 1901 à but non lucratif


Envoyer un message

Portfolio