Accueil > Innovations > Oufipo, une plateforme de contenus culturels en Finistère

Oufipo, une plateforme de contenus culturels en Finistère

Ouvroir de FInistérités POtentielles, projet porté par Longueur d’Ondes, pour recevoir, emmaganisér des sons produits depuis la pointe de la côte Ouest.

À propos du projet

Oufipo pour Ouvroir de FInistérités POtentielles est un projet porté par l’association Longueur d’Ondes.

Le projet Oufipo espère devenir à plus ou moins court terme, une plateforme des sons reçus, emmagasinés et produits depuis la pointe occidentale de l’Europe. C’est un lieu de convergence des paroles émises ici ou là (conférences, captations, dialogues, etc.) dans le cadre d’institutions culturelles et de travaux élaborés par des bénévoles de Longueur d’ondes. C’est un procès-verbal, des conciliabules, des panoramiques et tant qu’on y est, des lieux de mémoire (liste non exhaustive).

C’est une bibliothèque sonore qui fait un pari : celui d’un cabinet de curiosités où l’on viendrait piocher ce que l’on ne soupçonnerait pas forcément.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Oufipo est un projet de valorisation d’un territoire et de ses habitants.

Le constat : c’est celui d’un foisonnement culturel et intellectuel à l’échelle de la ville de Brest et du département du Finistère, aussi bien dans les grandes agglomérations que dans les zones rurales, et qui répond à une forte fréquentation du public, toujours en hausse.

L’enjeu : l’éparpillement de cette richesse culturelle rend sa mise à disposition parfois difficile (peu d’institutions/associations ont les moyens ou le temps d’organiser des captations et publications en ligne de leurs rencontres).

La réponse : créer un espace d’« appropriation publique de la connaissance » sur internet. Un espace collaboratif à la fois éditorialisé et indépendant.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

Le projet Oufipo a permis de développer un ensemble de formations autour de la réalisation de productions radiophoniques (entretiens, documentaires, reportages...) à destination des Finistériens.

Dans la mesure du possible, les productions sont par la suite mises en ligne sur la web radio.
Au travers d’un accompagnement personnalisé sur toute la chaine de production, une véritable mécanique se met en marche pour amener le bénévole à accomplir ce qui pouvait lui paraitre comme un projet difficilement concrétisable.

Cet accompagnement et les formations mises en place permettent ainsi aux citoyens d’un territoire de monter en compétences sur des technologies initialement peu ou pas maitrisées, de valoriser les initiatives citoyennes en lien avec les productions culturelles et intellectuelles réalisées sur un territoire.
C’est enfin un projet porteur de lien social de par les échanges et collaborations qui sont induites de par la multiplicité des acteurs qui prennent par à ce projet (associations et bénévoles).

Oufipo propose ainsi un « kit idéal » pour réaliser un entretien radiophonique et permettre ainsi à nombre de Finistériens désireux de se lancer dans la production médiatique d’arriver à un résultat satisfaisant et valorisé dans une web radio dont la ligne éditoriale tient compte de leurs avis et de leurs envies. Le projet participe donc fortement à la valorisation des initiatives citoyennes, au partage et à la diffusion des connaissances et des productions culturelles et à la création de lien social sur le territoire du Finistère.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Depuis sa création en 2011, le nombre d’acteurs, partenaires et structures impliquées dans le projet n’a pas cessé d’augmenter, parmi ces acteurs on retrouve bien évidemment les bénévoles de l’association (64 à ce jour) mais aussi de nombreuses associations et structures en lien avec la production de contenus culturels et scientifiques - 27 structures sont aujourd’hui partenaires du projet.

Le projet peux donc être déployé sur tout autre territoire dans la mesure ou celui-ci possède une dynamique culturelle et / ou scientifique forte.

Une synergie forte entre les différents acteurs de ce territoire (associations, collectivités, structures culturelles et communauté scientifiques) sont des atouts essentielles à la réussite du projet.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

C’est l’arrivée d’un nouveau salarié en septembre 2010 qui a permis de concrétiser de nombreux aspects du projet, ce dernier étant à l’étude depuis 2 années au sein de l’association sous le titre "plateforme départementale de contenus culturels".

La web radio a été officiellement annoncée le 1 er avril 2011, depuis, le projet ne cesse de se développer.

Quel est le modèle économique de ce projet ?

C’est celui de l’association Longueur d’ondes, loi 1901. Des bénévoles (64 au total) adhérents à l’association mais également issues d’autres structures culturelles partenaires du projet réalisent les interviews, un salarié est dédié au développement du projet, il est aidé par une volontaire en service civique.

La région Bretagne participe au financement du poste salarié par l’intermédiaire du dispositif d’aide à l’emploi associatif

La ville de Brest participe quant à elle en répondant aux demandes de matérielles radiophoniques nécessaires à la mise en oeuvre du projet - mise à disposition des matérielles demandés dans le cadre de l’appel à projet mmultimédia de la ville.

Références

http://www.a-brest.net/article7485.html
http://www.portail-savoirs-brest.net/contributeurs/oufipo

Portfolio