Accueil > Innovations > Villes en biens communs

Villes en biens communs

des évènements autoorganisés à travers la francophonie pour explorer, créer, faire connaître les communs.

À propos du projet

Il y a près de chez vous des initiatives qui inventent des manières créatives de gérer des ressources ou de répondre aux besoins de communautés.

Ces initiatives auto-organisées, se construisent autour du partage et nourrissent nos biens communs.

Zones urbaines transformées en jardins partagés, savoirs partagés versés dans l’encyclopédie « Wikipedia », cartographie « open street map » nourries par les utilisateurs, logiciels libres, savoirs traditionnels, science ouverte, publications en libre accès, pédibus scolaire, fours à pains partagés, système d’irrigation agricole partagé, semences libres, contenus éducatifs ouverts, réseaux d’échanges de savoirs, justice participative, données ouvertes collectées par les personnes... les initiatives fleurissent.

Quelle que soit leur échelle – de l’immeuble à la planète –, elles apportent des réponses inédites et robustes, là où la puissance publique et le marché sont souvent absents ou inefficaces.

« Villes en Biens Communs » est un bouquet d’initiatives porté par différents collectifs, actifs au sein du « Réseau francophone autour des Biens communs ».

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

A Paris, Brest, Lyon, Nantes, Rennes, Toulouse, Bolbec, Montpellier ... des collectifs d’associations soutenus parfois par des collectivités organisent des rencontres, manifestations autour des biens communs coordonnées autogérées localement et coordonnées autour du site : http://villes.bienscommuns.org

Cette démarche est originale par la prise en compte croisée des différents champs des biens communs, l’auto organisation de ce réseau qui s’étend au gré des envies de faire et de la naissance de collectifs locaux.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

Les événements de « Villes en Biens communs » cherchent à donner une visibilité à ces innovations et à penser leur capacité à répondre aux différentes crises que traversent nos sociétés (écologique, économique, sociale…)

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Tout collectif qui désire participer à cette dynamique peut proposer une initiative auto-organisée dans le cadre de Villes en Biens Communs. Il peut s’agir d’un atelier de formation, d’un parcours de découverte des communs dans une ville, d’un débat, d’une cartopartie, d’une expérimentation… ou d’un simple moment de convivialité pour échanger autour des Communs. Inspirez vous de ce qui existe déjà et laissez libre cours à votre imagination !

- une carte est en ligne sur le site pour repérer les différentes initiatives ou inscrire votre propre initiative http://villes.bienscommuns.org
- des recettes libres sont proposées pour favoriser la diffusion (copy party, cartes participative, brest en biens communs, collectes de photos : http://wiki.a-brest.net/index.php/Code_source_de_nos_innovations_sociales)

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Initié en 2009 et 2011 lors de Brest en biens communs, l’initiative de villes en biens communs a été reprise dans le cadre du réseau francophone des biens communs pour devnir un archipel d’événements auto organisés localement du 6 au 20 octobre 2013 et coordonné avec le soutien de l’association Vecam autour du site : http://villes.bienscommuns.org

Quel est le modèle économique de ce projet ?

Le projet est fondé sur l’auto organisation des collectifs regroupant des associations, des personnes avec parfois le soutien de collectivités locales.
Il cherche à impliquer localement les acteurs des biens communs dans leur diversité.

Références

http://villes.bienscommuns.org/en-savoir_plus.html
http://wiki.a-brest.net/index.php/Portail:BBC_2013
http://fr.slideshare.net/VEBC/biens-communs
http://fr.slideshare.net/VEBC/contours-et

Portfolio