Accueil > Contributions > Programme Domino : L’enjeu de l’économie collaborative pour le Pays de (...)

Programme Domino : L’enjeu de l’économie collaborative pour le Pays de Redon

Au delà de la question de l’économie collaborative, cette recherche-action est utile à tous les acteurs du territoire souhaitant développer des relations de coopération pour entreprendre collectivement ou individuellement pour le bien commun et l’intérêt général, et ce pour plusieurs raisons.

Qu’est ce que l’économie collaborative ?

L’économie collaborative est constituée d’un ensemble de pratiques qui peuvent être repérées à partir d’un cadre de référence composé de 3 grands indicateurs :

  • des échanges de biens, d’espace, de données ou de compétences, direct ou avec intermédiaire,
  • en pair-à-pair, c’est-à-dire de particuliers à particuliers, d’entreprise à entreprise ou de collectif à collectif,
  • entre membre d’une communauté, autrement dit au sein d’un collectif de personnes.

Ces échanges entre les personnes d’un même groupe peuvent avoir comme objectifs :

  • la redistribution de biens, de savoirs comme l’acquisition de biens d’occasions par un achat/vente, un don ou un troc,
  • le partage de biens, de savoirs par un accès mutualisé à ces biens, savoirs,
  • l’organisation, le regroupement d’acteurs/consommateurs pour répondre à un besoin de ses membres ou de la collectivité.

Il existe différents exemples sur le territoire du Pays de Redon pour illustrer cette définition et l’importance de ces pratiques sur notre territoire :

[redistribution] Un vélo pour l’Afrique répare des vieux vélos pour les donner à des associations en Afrique où pour les louer, Recycle et Don est une recyclerie associative qui récupère toutes sortes d’objets pour les revaloriser et les vendre à bas prix.

[partage] Le Parck’ mutualise du matériel de spectacle et qui en propose la location, Vert-Tiges mutualise un broyeur de végétaux et en propose également la location.

[organisation] Les amis du Transformateur regroupe des collectivités, des paysagistes, des citoyens pour accompagner le retour à la nature d’une friche industrielle située sur une zone sensible protégé. L’AMAP de Redon regroupe des consommateurs et des producteurs locaux pour constituer un circuit-court et accéder plus facilement aux produits frais locaux.

Faire converger les acteurs du territoire du Pays de Redon

Le Pays de Redon est donc un territoire particulièrement riche d’initiatives locales. De nombreux acteurs travaillent ensemble pour engager des réflexions sur des sujets variés afin de répondre aux besoins sociaux et économiques du territoire.

Le Conseil de développement du Pays de Redon et le Pôle de développement de l’économie sociale et solidaire du Pays de Redon (CADES) ont donc souhaité se saisir du programme Domino pour rassembler tous les acteurs du territoire afin de valoriser sous un nouveau regard l’ensemble des initiatives relevant de l’économie collaborative.

Les premières réunions organisées à Redon ont permis de relever un certain nombre d’enjeux autour :

  • de la création d’emplois,
  • de la mise en réseau et de la visibilité des différents acteurs associatifs et économiques,
  • de la valorisation du “mieux-vivre”, du lien social présent dans ces pratiques,
  • de la reconnaissance par les acteurs publics de ces pratiques,
  • du besoin de pérennisation de ces initiatives,
  • de la création d’outils collaboratifs et de services de proximité
  • plus globalement du besoin de complémentarités entre les initiatives (plutôt que de concurrence)

Nous espérons que ce programme permette d’apporter une meilleur connaissance entre les initiatives, les structures associatives et privées du territoire, et les acteurs publics.

Ensemble ces acteurs de territoire seront mieux à même de se saisir des enjeux sociétaux et d’échanger pour faire converger les idées et de faire émerger un réseau d’acteurs complémentaires en capacité de mettre en oeuvre de nouveaux projets collectifs répondant aux besoins du territoire.

C’est pourquoi le programme Domino, en proposant une recherche action d’un an avec les acteurs du territoire, nous permet un aller-retour entre :

D’une part, ce qui existe sur notre territoire à travers les objectifs poursuivis par l’ensemble des acteurs, leurs pratiques de coopération, les secteurs où ils interviennent, les enjeux qu’ils soulèvent. Nous identifions en cela les pratiques collaboratives comme étant une composante essentielle d’un développement équitable et démocratique du territoire.

D’autre part, un questionnement sur les tenants et aboutissants de l’économie collaborative au travers de 5 axes de réflexion issus d’ateliers régionaux :
l’implication des usagers
la place des acteurs publics locaux
les pratiques de solidarité
la co-production et les nouvelles formes d’emplois et de travail
la valorisation des ressources et leurs partage

Le programme DOMINO ?

Au travers de ces questions, le programme Domino, porté par Télécom Bretagne, l’ADEME et l’association Collporterre en lien avec des partenaires universitaires et territoriaux, vise à outiller les acteurs du développement local à travers trois étapes qui se déroulement jusqu’en juillet 2016 :

Explorer les enjeux soulevés par le développement des pratiques collaboratives.
Co-construire un référentiel permettant d’évaluer la durabilité des pratiques collaboratives existantes ou potentielles sur le territoire.
Envisager des leviers d’action publique pour favoriser le développement de pratiques collaboratives durables.

Dans ce cadre, nous initions aujourd’hui une démarche de recensement, afin de mieux connaître les pratiques collaboratives existantes sur notre territoire :

  • Ces initiatives sont-elles nombreuses ?
  • Quels sont les secteurs d’activités les plus concernés ?
  • Quel est leur modèle économique ?
  • Et quels sont les acteurs les plus investis dans le soutien à ces pratiques ?

L’objectif est, à partir de ces réflexions, de créer des indicateurs qui permettront d’évaluer l’impact des pratiques collaboratives sur les enjeux sociétaux actuels et à venir tels que l’emploi, la transition écologique, la participation citoyenne, le lien social.

Les évaluations effectuées sur les territoires pilotes, dont fait parti le Pays de Redon, permettront d’envisager des leviers d’actions publiques pour soutenir ces pratiques.

Recenser et rendre visible les acteurs du territoire

Nous souhaitons, pour le premier trimestre 2016, inviter tous les acteurs du territoire intéressés par cette question à nous joindre pour engager une réflexion collective. Pour cela, nous organisons régulièrement des rencontres pour identifier les points de convergence au travers de la mise en débat de problématiques et d’enjeux forts pour le territoire.

Nous effectuons, en parallèle, un recensement contributif et participatif de l’ensemble des initiatives collaboratives sur le territoire à partir d’un questionnaire simple suivant quelques critères :

  • la localisation de ces initiatives
  • leurs secteurs d’activités
  • leurs modèle économiques
  • l’aide apportée à ces initiatives
  • la place du “numérique”

D’ores et déjà, si vous êtes administrateur ou salarié d’une association, auto-entrepreneur, entrepreneur, porteur d’un projet dans le Pays de Redon et que vous souhaitez valoriser vos pratiques de coopération, n’hésitez pas à remplir le questionnaire.

L’objectif est, avant de produire quelconque analyse, de savoir de quoi et de qui l’on parle. Ce recensement fait donc parti d’un diagnostic territorial chargé de faire un état des lieux des pratiques collaboratives sur notre territoire. Une cartographie accessible à tous permettra dans un premier temps de rendre visible les initiatives.

La dernière soirée organisée le 20 janvier 2016 a permis de joindre de nouveaux acteurs du territoire à la démarche enclenché en juillet 2015. Grâce à la présentation des initiatives par elles-mêmes, La Pérusienne, Les Amis du Transformateur, le programme “Ensemble, la santé pour tous en Pays de Redon”, le Fablab du Pays de Redon, un projet de mutualisation de véhicule à Sainte-Marie (La 306 partagée), nous avons pu mettre des exemples concrets sur les aspects théorique des pratiques collaboratives.

Les soirées précédentes, organisées le 24 septembre et 17 novembre 2015, avaient été l’occasion de réfléchir ensemble sur les enjeux (présentés ci-dessus) que ces pratiques abordent sur le territoire du Pays de Redon.

Tout ça pour quoi ?

Ce travail n’est pas une énième étude sur notre territoire. Il est, au contraire, utile à tous les acteurs souhaitant développer des relations de coopération pour entreprendre collectivement ou individuellement pour le bien commun et l’intérêt général, et ce pour plusieurs raisons.

Les temps de rencontre organisés sur le territoire du Pays de Redon offrent, en effet, un moment permettant aux divers acteurs de se connaître, de créer du réseau, d’identifier les intérêts communs, et de créer une synergie nouvelle entre des acteurs souvent isolés mais ayant beaucoup de compétences, de savoirs à mettre au service d’un “mieux-vivre”.

Le programme de recherche-action est mené par l’association Collporterre en partenariat avec l’ADEME (Agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie) et financé par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Autrement dit, en étant territoire pilote, ce travail offre une résonnance inter-régionale et nationale au Pays de Redon.

De la même manière, d’autres territoires en Bretagne et Pays de la Loire participent à ce programme : les Pays de Morlaix, de Brest, de Rennes, de Châteaubriant, de Nantes. Chacun de ces territoires est porteur d’initiatives aussi riches les unes que les autres qui seront via Domino autant de contacts, de sources d’idées, de réseaux, de compétences, d’expérience pour le Pays de Redon.

Le résultat de l’état des lieux, prévu pour le printemps 2016, sera mis en forme à travers des documents de communication sous licences libres, donc accessibles et utilisables pour tous afin de valoriser la participation et les acteurs du territoire. Ce seront de outils de communication et d’accompagnement vers plus de collaboration et de coopération.

Les référentiels d’évaluation construits avec l’ensemble des participants au niveau régional seront testés et appliqués sur le Pays de Redon à la suite de l’état des lieux. L’implication des acteurs publics à cette évaluation sera une réelle occasion de valoriser et de faire comprendre l’intérêt de soutenir les initiatives locales, citoyennes, entrepreneuriales répondant aux besoins sociaux.

Contacts pour plus d’informations

CADES - Gabriel Périon.
Mail : animation@la-cades.fr / Tél : 09 84 46 98 25

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT - Emmanuelle Guérin.
Mail : democratie@pays-redon.fr / Tél : 02 99 70 39 58 - 07 87 41 76 88

COLLPORTERRE
- Amandine Piron. Mail : amandine.piron@collporterre.org
- Gwendal Briand. Mail : gwendal.briand@collporterre.org
- Victor Lanselle. Mail : victor.lanselle@telecom-bretagne.eu

LE SITE DU PROGRAMME DOMINO
http://www.territoires-collaboratifs.net/
http://www.collporterre.org/

À la une

  • La Pool

    La Pool est un Groupement d’Employeurs nouvelle génération. Il permet de mettre à disposition des entreprises, des compétences variées et (...)
  • PepSE - Pépinière des Solidarités Etudiantes

    L’objectif de la PepSE est de faire tomber les barrières entre la ville et l’université pour renforcer le lien entre étudiants et habitants. Fabrique (...)
  • Historique de l’association Kan an Dour

    Le site de l’association Kan an dour a accepté de relayer ses articles sur Bretagne Creative . Une occasion de rendre compte d’initiatives autour (...)