Accueil > Contributions > Retour d’expérience : quelle coopération professionnelle en Nord-Finistère (...)

Retour d’expérience : quelle coopération professionnelle en Nord-Finistère ?

Du côté du Nord-Finistère, depuis quelques années maintenant, la coopération s’organise entre les professionnels du territoire, en complémentarité d’autres réseaux comme Doc@Brest. Nous avons interrogé deux collègues, de Lannilis et Plouguerneau, qui ont développé une belle collaboration entre un établissement scolaire et une médiathèque, qui s’étend aujourd’hui à d’autres acteurs professionnels.

Pouvez-vous chacune vous présenter en quelques mots, et nous parler de votre rencontre ?

Christine : Christine Legal, je suis responsable de la médiathèque de Plouguerneau. En 2014, je réfléchissais à la mise en place d’un programme d’actions culturelles sur la guerre 14-18. Aussi en mai, je me suis adressée à la liste de discussions de Doc@brest pour trouver des pistes d’exposition. C’est alors que via la liste, Isabelle Lossec m’a répondue : justement, elle allait faire venir une exposition Casterman sur 14-18. Je me suis rendue au collège des Abers quelques jours plus tard et c’est là que tout est parti !
Isabelle : Je suis Isabelle Lossec, professeur documentaliste au CDI du collège Pays des Abers. Christine a plus de mémoire que moi ! C’est vrai que c’est elle qui a pris l’initiative de notre première rencontre via Doc@Brest.

Quelles ont été les suites de cette rencontre ?

Christine : Comme dans beaucoup de médiathèques, la question de la fréquentation par les adolescents revient régulièrement. Nous travaillons déjà avec l’Espaces jeunes de Plouguerneau. Mais à Plouguerneau, si nous avons des collégiens nous n’avons pas de collèges. Ils sont situés à Lannilis (Collège du Pays des Abers et Collège Saint Antoine) et à Guisseny (Collège Diwan). Dans la logique de travailler en partenariat, j’ai très rapidement invité Isabelle à nos réunions de préparation du temps fort sur 1914-1918 envisagé pour la fin de l’année 2014. Nous avons alors élaboré pour nos établissements un programme de septembre à novembre 2014, avec des temps communs dans chaque établissement.
Isabelle : 2014, en cette année du centenaire de la première guerre mondiale, les établissements scolaires ont été sollicité pour préparer des actions pédagogiques. En CDI, le/la professeur documentaliste est souvent très seul(e) et être intégré(e) dans une équipe pour un projet commun est très stimulant. Le fait que le projet concerne une grande partie du territoire de recrutement du collège, cela a motivé les élèves. Les apprentissages sortaient du cadre strict du collège pour se continuer ailleurs dans les médiathèques. Les parents étaient du coup aussi impliqués.
Christine : En octobre, nous nous projetions en 2015 avec une thématique sur la culture bretonne. Isabelle a souhaité le proposer aux enseignants et la collaboration s’est prolongée.
Isabelle : Cette occasion a été très bénéfique à la filière bretonne du collège qui s’est sentie valorisée, et une nouvelle dynamique s’est engagée.
Christine  : Afin de développer encore plus notre collaboration envers les jeunes du territoire, nous avons alors pris contact avec Marie-Hélène Droff, documentaliste au collège Saint Antoine de Lannilis et Hervé Peaudecerf, documentaliste au collège Diwan de Guissény.

Aujourd’hui, quelle forme prend cette coopération ?

Isabelle : Nous essayons de prévoir au moins une grande action commune par année scolaire. Nous avons étendu notre collaboration à la médiathèque de Landeda (nouvellement ouverte) et à l’Espace Jeunes de Plouguerneau. Nous trouvons une thématique et essayons de voir comment la décliner dans les différents endroits du territoire. Nous partageons les frais qui peuvent découler de ces actions : interventions d’auteurs/ exposition/ affiches… Du coup, nous pouvons prévoir des animations que nous n’aurions jamais pu nous permettre. Personnellement, j’aime l’idée qu’un jeune du collège lorsqu’il travaille sur un sujet puisse retrouver cette thématique sous différentes formes, dans d’autres lieux de culture et de loisirs. Cette année, nous avons travaillé ensemble sur la thématique du bien-vivre ensemble et du harcèlement et nous pensons à la thématique du héros pour 2018.
Christine : Hormis ce grand projet commun annuel, nous nous retrouvons autour de deux prix littéraires. La médiathèque participe au Prix des Incorruptibles depuis 2011. Ainsi nous accueillons tous les scolaires, répartis dans les 26 classes primaires et maternelles et partageons ce projet avec les enseignants, depuis plusieurs années déjà. Discussions et votes sont organisés avec les enfants ainsi qu’une rencontre avec un auteur, en collaboration avec les bibliothèques de Plouvien et Plouarzel. Isabelle a proposé cette année la sélection CM2/6ème, toujours avec le souhait de créer des passerelles entre le CM et le collège. Le collège Diwan de Guisseny participe également à ce prix pour la deuxième année.
Un autre Prix qui nous rapproche est le Prix « Du Vent dans les BD« . Les collèges du Pays des Abers de Lannilis et Diwan de Guisseny, l’espace Jeunes de Plouguerneau et les médiathèques de Plouguerneau et Landéda, proposent les sélections Jeunesse. Toujours avec l’envie de faire des actions ensemble, nous avons coorganisé une présentation sous forme de jeu de la sélection jeunesse aux collégiens bretonnants avec Hervé Peaudecerf et nous envisageons une rencontre au collège public de Lannilis avant le vote.

Que diriez-vous du réseau Doc@brest ?

Isabelle : J’y suis inscrite depuis le début et je n’y voie que du positif… J’ai eu l’occasion de participer à des ateliers et cela a été enrichissant . Je l’ai fait avec accord de mon chef sur des jours travaillés. Cela m’a permis de découvrir des lieux et des pratiques différentes , de me former dans le numérique et d’en faire bénéficier l’établissement. J’aime la simplicité et l’efficacité du réseau .
Christine  : Doc@brest est un réseau dynamique. Non seulement, les ateliers et visites apportent des informations professionnelles intéressantes mais aussi ce réseau créé du lien. Il nous a permis de nous rencontrer et de développer des actions communes dans le Nord-Finistère, là où on est loin de Brest ! Car effectivement Plouguerneau est loin de Brest, pour nous mais aussi pour les brestois. L’éloignement rend difficile mon investissement régulier et j’apprécie quand les réunions sont délocalisées … Grâce à Doc@Brest, nous avons créé notre petit réseau « bib-doc Pagan » !

Voir en ligne : http://www.a-brest.net/article20886.html

Portfolio

À la une

  • La fabrik des possibles

    Un lieu atypique qui combine un atelier, une galerie/boutique et un salon de thé. On peut acheter les objets des créateurs présentés – chaque (...)
  • Quais des rêves

    Quais des rêves est une aventure artistique à quatre mains et une bonne dose de rêves. Deux artistes plasticiennes amoureuses de leur cité, (...)
  • L’Effet Papillon : Recyclerie / Friperie / Tiers lieu à Baud (56)

    Plusieurs constats ont motivés le montage et la réalisation de ce projet : la nécessité urgente de la réduction des déchets et de la mutualisation des (...)