Accueil > Récits-recettes > Paroles et images de femmes

Paroles et images de femmes

Atelier "Mixed média" et création d’une œuvre collective

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, en partenariat avec la Maison Pour Toutes Lcause, la Maison de la Fontaine à Brest a invité les artistes Anna-Sophie Lewerenz et Marie-Claire Raoul à participer à l’exposition " Paroles et images de femmes, de Brest à Kiel ". En amont, une résidence de 8 semaines a été mise en place, 3 rue de la Pointe à Brest, au cours de laquelle, un atelier participatif de 9 séquences a permis de réaliser une œuvre collective avec les habitant.e.s de Brest.

DESCRIPTION DU PROJET

Conception et réalisation d’une œuvre collective qui utilise différents supports et médias et intègre l’expression des habitant(e)s de Brest, collectée lors d’ateliers d’écriture, de parole et de créations plastiques.
Les habitant(e)s sont sollicité(e)s pour participer à la fabrication de l’œuvre via des ateliers mixed-média (broderie, photographie, montage-photo, peinture,...).

HISTORIQUE DU PROJET

Depuis novembre 2015, à la Maison Pour Toutes Lcause de Brest, un atelier
« Histoires de femmes, femmes à histoires » a été mis en place. Lors de ces ateliers de paroles ou d’expressions plastiques, les histoires individuelles des participantes et celles des femmes ayant lutté pour l’émancipation féminine se sont croisées.
Parallèlement et en corrélation, des réalisations plastiques ont été créées par les personnes accueillies et Marie-Claire Raoul.
En regard de ces réflexions et réalisations, la Maison Pour Toutes Lcause a souhaité poursuivre cette dynamique à travers une résidence de création croisée en partenariat avec la Maison de la Fontaine

MOTIVATIONS DU PROJET

• Valoriser l’expression et la parole des filles et des femmes.
• Faire ensemble une œuvre artistique. Favoriser l’échange, partager des savoirs et des pratiques. Créer des connexions entre les habitant(e)s, entre les différents lieux de création et d’exposition.
• Réfléchir l’appropriation de l’espace public par les filles et les femmes et leur autonomie.
• Mettre en avant et rappeler la lutte des femmes pour leurs droits civiques et politiques.

QUI A PARTICIPE ?

Nous souhaitions élargir le public concerné à d’autres personnes que les femmes déjà accueillies à l’espace Lcause. Nous avons donc contacté les centres sociaux (Horizons, Keredern, Kérourien, Bellevue,...) en ciblant les publics participant aux activités de couture ou création textile. Nous avons eu un retour très positif au centre Les Amarres de Keredern. 3 personnes ont participé à l’atelier.
Ce travail d’approche, est un travail de longue haleine que nous reprendrons à la suite de cette action. Nous aimerions, notamment, intéresser les femmes fréquentant le centre social Horizons sur le quartier de Pontanezen.

DEROULEMENT DES SEQUENCES

Séquences de paroles et écritures
Lors des ateliers de paroles nous avons abordédes sujets autour duquotidien vécu par les filles et les femmes, sur la base de récits detrajectoires individuelles, de parcours de vie qui nous ont permis de faire une sorte d’état des lieux.
A partir de jeux d’écriture (cartes mentales, remue-meninges,...) nous avons expriménotre ressenti face ànotre vie et au monde qui nous entoure : nos rêves, nos forces, nos difficultés, nos peurs... Nous avons aussi parlédes femmes qui nous ont transmis un savoir, une éthique, une parole, une capacitéàêtre plus libre, plus forte, plus autonome...
Choix de personnages féminins
Des personnage féminins ayant marqué leur époque grace àleur créativité, leurs actions ou leurs luttes, étaient présentées sous forme de cartes imprimées avec leur portrait et une biographie succinte. Parmi ces femmes, les participantes ont choisi un personnage féminin qui les intéressaient.
Séquences de créations plastiques
Au cours des séquences suivantes nous avons utilisé les elements (mots, textes, histoires, images) issus des premiers ateliers et les portraits de femmes imprimsésur du tissu, pour produire des créations plastiques.
Nous avons utilisédes techniques et supports variés : collage, broderie, peinture... L’essentiel étant d’exploiter sa créativitéet son imagination et de faire ensemble une production artistique sans àpriori sur ce qui est beau ou pas, intéressant ou pas,...

RESTITUTION DU PROJET

L’œuvre collective réalisée au cours de cet atelier a été mis en place à la Maison de la Fontaine le 2 mars 2018 !

CONCLUSION

Cet atelier a ététrès riche tant sur le plan humain que sur celui de la créativité.
Certaines femmes venues au départ par curiosité, se sont véritablement prises au jeu et sont devenues assidues et motrices. Il y a eu des vrais moments de partage entre les participantes.
Cet atelier a été l’occasion de déceler et mettre en avant des compétences artistiques et des connaissances, ce qui est très valorisant.
Il a permis également de connaître ou de mieux connaitre des femmes qui ont d’une manière ou d’une autre lutté pour l’émancipation féminine.
Le fait que les créations réalisées pendant cet atelier soient exposées à la Maison de la Fontaine est très dynamisant pour les participantes. Le fait également que l’atelier soit sur une période courte avec une date butoir donne envie de s’investir car on se dit qu’il n’y aura peut-être pas deux occasions identiques.
Pour plus d’infos et visuels : http://www.marieclaireraoul.fr/paroles-et-images-de-femmes-de-brest-a-kiel/

Portfolio

Paroles et images de femmes, le jour du montage des créations textiles à la (...)

À la une

  • La Cour du Juch

    Notre toute jeune entreprise, a ouvert ses portes en ce premier jour de printemps ! Nous faisons le point sur le démarrage de notre activité ! À (...)
  • Le jardin de Kerampéré, "terrain d’exploration de pratiques collaboratives"

    Depuis début 2016, sur le site de l’ancien camping de Saint-Marc, les membres du jardin de Kerampéré travaille à la transformation de cette friche en (...)
  • La Méthode des Candides

    La méthode des Candides, c’est une invitation à prendre conscience de ce qui nous entoure….et des rôles individuels et collectifs que l’on joue dans (...)