Accueil > Contributions > Cycle de conférences : internet et politique européenne

Cycle de conférences : internet et politique européenne

FAImaison et la Maison de l’Europe ont organisé
un cycle d’évènements de février à mai 2014 concernant les enjeux de la politique
européenne sur le respect des droits et des libertés sur internet.

FAImaison et la Maison de l’Europe de Nantes
ont organisé un cycle de conférences, débats et ateliers de février à mai 2014
pour sensibiliser le public aux enjeux de la politique européenne sur le respect
des droits et des libertés sur internet : liberté d’expression, d’accès à
l’information, droit à la vie privée, innovation.

Le cycle est terminé. Consultez son bilan
global
, avec des liens
vers toutes les vidéos, interviews et supports de présentation.

Ci-dessous, une courte présentation des motivations et un résumé de chaque
évènement.

Internet, libertés et surveillance : objets de vifs débats

Ces dernières années, les institutions européennes ont maintes fois débattu
autour de sujets cruciaux pour la conservation d’un internet permettant le libre
échange d’information et respectant la vie privée. On se souvient du rejet
massif

d’ACTA par le Parlement européen, enterrant un texte
dangereux

pour le partage culturel et sanctionnant l’absence de transparence de la
Commission européenne et des États membres.

Ce même Parlement a récemment voté un texte controversé concernant la
protection des données
personnelles
et s’apprête à voter
un texte tout autant sujet à débats concernant la neutralité du
Net
. Les
révélations
d’Edward Snowden ont quant à elles conduit le Parlement à auditionner des
fournisseurs de services internet et des responsables d’agences de
renseignements. Des questions ont aussi été posées concernant le choix
exclusif

de Microsoft pour équiper le Parlement depuis vingt ans.

Débattons-en à Nantes !

Notre cycle d’évènements a montré que la question de l’internet libre
est un sujet qui mobilise en Europe, qu’il a des enjeux sur le processus
démocratique et sur les individus et que les citoyens peuvent
en modifier le cours. Nous avons à ces occasions accueilli des
intervenants représentant des organisations belge, françaises et allemande.

Nous avons vu que les mondes politique, associatif et activiste fournissent des
outils de mobilisation variés se complétant mutuellement. Nous avons contribué à
appuyer nos opinions auprès des eurodéputés concernant la neutralité du réseau.

17-18 février : Save the Internet : défendre la neutralité du Net au Parlement européen

Le lundi 17 février au Lieu unique, Estelle
Massé
de l’ONG
Access a présenté un règlement sur le point d’être
voté au Parlement européen et menaçant l’accès à internet que nous connaissons
aujourd’hui, ainsi que la campagne mise en
place pour convaincre les députés d’améliorer le contenu du règlement.

Le mardi 18 février toute la journée et le mercredi 19 après-midi à la Maison
de l’Europe
, un atelier « appelle ton
eurodéputé » a permis de contacter des eurodéputés afin de leur exposer des
arguments pour les convaincre d’améliorer ledit règlement, en utilisant le
PiPhone qui permet d’appeler gratuitement.

Voir le billet de
présentation
de ces
évènements pour davantage d’explications ou lire le bilan de
l’évènement
.

18 mars : Logiciels libres : enjeux pour la société et situation en Europe

Le mardi 18 mars dans la salle Jules Vallès de la médiathèque Jacques
Demy
,
Jeanne Tadeusz de
l’association April a donné une conférence traitant des
enjeux des logiciels libres pour les citoyens comme pour les institutions
européennes, ainsi que leurs enjeux plus globaux sur la société, la vie
démocratique, leur poids face à la surveillance de masse et leur importance pour
la conservation de la vie privée.

Voir le billet de
présentation
dédié à
l’évènement ou lire le bilan de
l’évènement
.

23 avril : Défendons la neutralité du Net en créant nos propres FAIs

Le mercredi 23 avril à 19h à l’école
Épitech

(18 rue Flandres Dunkerque), une conférence/table ronde a traité des
associations, entreprises et groupes d’activistes créant des réseaux et FAI en
Europe et a montré que contribuer à ces initiatives est à portée de tout citoyen
tout en étant essentiel pour la conservation d’un internet libre et accessible
au plus grand nombre, lui-même nécessaire à la conservation de droits
fondamentaux de base à l’ère numérique.

Nous avons partagé les expériences de l’association Net du
Kermeur
(Finistère), du groupe Freifunk
Chemnitz

(Chemnitz, Saxe, Allemagne)
et de Grifon (Rennes). Ces structures étaient représentées respectivement par
Marc Dilasser, Christian Neubauer (qui a bénéficié d’une
aide de la Faculté d’informatique
de l’Université technologique de Chemnitz) et
nameless. Une intervention a
également été donnée par Damien Nicolas, président de
FAImaison.

Nous avons également eu une vision globale de telles initiatives, regroupées par
exemple dans la Fédération FDN et le mouvement mondial
DIY ISP.

Lire notre billet
d’annonce

et celui de la Maison de
l’Europe
 ; lire notre
bilan sur cet
évènement
.

10, 16 et 17 mai : Fête de l’Europe, élections européennes et droits fondamentaux à l’ère numérique

Le samedi 10 mai de 14h à 18h pendant les évènements de la fête de
l’Europe
à
Cosmopolis,
nous avons proposé de montrer des outils visant à renforcer le contrôle citoyen
sur les institutions politiques et les élus.

Ces outils sont développés par la communauté du logiciel libre et de l’open
data. Nous avions préparé des ateliers sur les suivants :

  • LobbyPlag, qui met en lumière et les activités de lobby par des groupes
    privés au Parlement européen ;
  • ParlTrack et Memopol, qui facilitent la récupération et l’analyse de
    données concernant les eurodéputés, leurs votes, leurs amendements, leur
    appartenance à des groupes politiques et commissions parlementaires, etc. ;
  • le PiPhone, qui permet d’appeler gratuitement des eurodéputés pour leur
    faire valoir notre opinion ;
  • Globaleaks, qui entend rendre les processus politiques plus transparents en
    facilitant le fuitage de documents de façon sécurisée et anonyme.

Nous avons eu l’intervention de deux journalistes autour de ces sujets :

  • Jérôme Hourdeaux, journaliste à
    Mediapart qui a enquêté sur les contrats de Microsoft avec la Commission
    européenne

    et le Ministère de la
    défense

    et qui a détaillé l’impact des activités non transparentes des lobbies sur la
    politique parlementaire européenne, en donnant l’exemple des lobbies du
    tabac ;
  • Amaelle Guiton, journaliste indépendante et
    auteur du livre Hackers, au
    coeur de la résistance numérique
    , qui a développé l’utilisation de logiciels
    permettant de fuiter anonymement des documents et en a illustré l’impact à
    travers plusieurs exemples récents (aux Pays-Bas, en France et en Bulgarie).

Le 16 mai à Cosmopolis, un débat avec des candidats de la circonscription Ouest
aux élections européennes a été organisé par le Mouvement
européen
. Contrairement à ce qui avait été
prévu et annoncé ici, les questions concernant les libertés sur internet ne leur
ont pas été posées. Certains candidats en ont tout de même fait quelques rares
mentions.

Le lendemain, 17 mai, toujours au Forum de Cosmopolis, nous avons analysé leurs
maigres propos de la veille en regard des dossiers récemment étudiés au
Parlement européen afin de mieux cerner leur placement vis-à-vis des positions
que nous défendons.

Nous avons reçu pour cette analyse Yoann
Spicher
de l’association de
défense des droits et libertés des citoyens sur internet La Quadrature du
Net
. L’analyse des propos des candidats a été
prolongé par un rappel et des éclaircissements sur les dossiers en cours nous
concernant au Parlement européen : neutralité du réseau, protection des données
personnelles, réforme du droit d’auteur et traités internationaux.

Lire les billets d’annonce, pour le 10
mai

et pour le 17
mai
.

À la une

  • La Cour du Juch

    Notre toute jeune entreprise, a ouvert ses portes en ce premier jour de printemps ! Nous faisons le point sur le démarrage de notre activité ! À (...)
  • Le jardin de Kerampéré, "terrain d’exploration de pratiques collaboratives"

    Depuis début 2016, sur le site de l’ancien camping de Saint-Marc, les membres du jardin de Kerampéré travaille à la transformation de cette friche en (...)
  • La Méthode des Candides

    La méthode des Candides, c’est une invitation à prendre conscience de ce qui nous entoure….et des rôles individuels et collectifs que l’on joue dans (...)