Accueil > Récits-recettes > Recette libre du réseau Bruded (2/3)

Recette libre du réseau Bruded (2/3)

Les ingrédients du réseau Bruded

Après avoir présenté dans un premier article introductif les raisons qui nous ont poussé à décrypter le réseau Bruded et à le décrire à travers une recette libre, nous vous proposons de détailler ici les principaux ingrédients qui font de Bruded un véritable réseau de coopération qui fonctionne.

Un réseau de communes

L’association Bruded se compose de communes adhérentes et non d’élus individuels. Cela a pour conséquence de « dépolitiser » ce réseau qui, bien qu’il soit historiquement porté par des élus militants, a su préserver ce côté « apolitique ». De plus, chaque commune à le même poids dans les décisions de l’association, qu’elle soit composée de 100 ou 3 000 habitants (1 commune = 1 voix). Cette spécificité traduit la caractère solidaire de l’association, qui perdure malgré la croissance du réseau depuis sa création.

Autre aspect important, Bruded est un réseau qui tire en partie ses origines et son développement de la proximité avec les acteurs politiques territoriaux : le soutien important du conseil régional de Bretagne dès sa création, les relations étroites qu’entretiennent les élus des communes membres avec les autres partenaires institutionnels ou parapublics en font un réseau particulièrement imbriqué dans les politiques publiques régionales. En témoigne, le fait que la plupart des communes adhérentes de Bruded ont réussi à obtenir les aides de l’éco-FAUR (éco-conditionnalisées sur la base de 13 cibles de développement durable) de la Région Bretagne ou les aides de l’ADEME Bretagne, compte-tenu de la qualité de leurs projets.

Une mise en réseau de l’expertise des élus

Plus qu’une association de communes, Bruded est avant tout un réseau de coopération entre élus. Les actions de l’association (visites, ateliers techniques, temps d’échanges, etc.) permettent ainsi aux élus de partager leurs expériences, les difficultés et astuces pour mener un projet concret. De plus, la diversité des problématiques et la richesse des expériences facilitent l’appropriation par les pairs et le transfert d’une commune à une autre. L’association ne cessant de croître, « l’effet réseau » permet une montée en compétences individuelle et collective.

Alors que les salariés disposent d’une certaine expertise du fait des nombreuses réalisations qu’ils peuvent suivre au quotidien, ils s’attachent toujours à mettre en posture d’experts les élus, que ce soit lors de visites ou de temps d’échanges. Cette reconnaissance par les pairs illustrent le choix du slogan de Bruded : « les élus parlent aux élus ». De la même façon, le rôle du salarié est davantage de favoriser la mise en réseau et le transfert des expériences entre élus, que d’accompagner techniquement les communes.

Une animation territoriale

La posture du salarié, véritable animateur coopératif, constitue l’un des points clés pour comprendre le fonctionnement et les réussites de Bruded. Au nombre de 4 depuis 2009, ils sont répartis géographiquement sur le territoire de la Bretagne historique, sans pour autant respecter les découpages institutionnels comme les départements. Il suit une logique d’équité : le territoire de chaque salarié doit comporter approximativement le même nombre d’adhérents.

Cette répartition offre plusieurs avantages : elle permet de construire une relation de proximité avec les adhérents et vices-présidents « locaux », que les salariés peuvent facilement rencontrer. Cela permet en outre d’avoir une fine connaissance des territoires et de leurs problématiques, celles-ci étant bien différentes de l’un à l’autre. Enfin, cette répartition localisée facilite le travail en réseau et permet de créer des relations privilégiées avec les partenaires de Bruded, qu’ils soient territoriaux ou thématiques.

Le pendant de cette répartition est le travail d’équipe à distance. Les salariés travaillent tous, pour tout ou partie, de leur domicile et pour trois d’entre eux, ont accès à un bureau dans des locaux partagés. Le travail d’équipe est facilité par les outils numériques (documents partagés, visioconférence) qui leur permettent de faire le point régulièrement, même s’ils se rencontrent chaque mois dans les locaux d’un de leurs partenaires pour leur réunion d’équipe.

Si l’ensemble des tâches concernant la gestion interne est réparti entre les membres de l’équipe avec un pilote principal et un binôme en soutien, depuis 2012, un membre de l’équipe assure la fonction de coordination afin de soutenir les autres salariés dans leurs missions, de veiller à équilibrer les tâches, d’améliorer le lien entre les quatre salariés et d’accompagner les nouveaux salariés dans leur poste.

Oser faire différemment

Dès sa création, Bruded s’est démarqué par la volonté de ses fondateurs d’expérimenter pour « faire mieux avec moins ». Souvent en manque de ressources (financières, techniques, humaines), les petites et moyennes communes rurales peinent à développer des projets innovants et à re-donner vie à leur territoire. Pourtant certains maires ont réussi et souhaitant multiplier ces démarches, ont créé Bruded. Cette logique d’expérimentation a perduré au-delà des fondateurs et se traduit dans la manière d’appréhender la notion de développement durable : au delà projets, c’est avant tout une démarche engagée, une façon d’envisager de façon exhaustive les problématiques et leurs solutions.

On retrouve cet « esprit » Bruded dans le fonctionnement interne du réseau, basé sur la transparence, la bienveillance et la convivialité. L’objectif n’est jamais de mettre en lumière les meilleures réalisations mais ceux et celles qui font. Que ce soit à travers les outils mis en place, les relations entre les différents membres du réseau ou les temps d’échanges, les élus sont là pour apprendre, partager et avancer sur des réalisations concrètes.

Schéma récapitulatif des 4 ingrédients :

JPEG - 57 ko

Mais au-delà de ces ingrédients, comment cette association a-t-elle réussie à développer des pratiques de coopération qui perdurent encore aujourd’hui ?

La suite dans le prochain article !

Nota Bene :

Retrouvez l’ensemble de cette recette libre dans la section Nos outils et récits en partage du site de Collporterre, dont les contenus sont disponibles sous licence CC by SA 3.0.

A l’image d’un micro-laboratoire, Collporterre favorise la création et la diffusion de connaissances libres (recherche-action) et accompagne l’appropriation des pratiques collaboratives (formation-action). L’objectif : multiplier les projets de territoires qui favorisent le vivre-ensemble et les communs.

À la une

  • La Pool

    La Pool est un Groupement d’Employeurs nouvelle génération. Il permet de mettre à disposition des entreprises, des compétences variées et (...)
  • PepSE - Pépinière des Solidarités Etudiantes

    L’objectif de la PepSE est de faire tomber les barrières entre la ville et l’université pour renforcer le lien entre étudiants et habitants. Fabrique (...)
  • Historique de l’association Kan an Dour

    Le site de l’association Kan an dour a accepté de relayer ses articles sur Bretagne Creative . Une occasion de rendre compte d’initiatives autour (...)