Accueil > Contributions > L’urbanisme autogéré existe-t-il ?

L’urbanisme autogéré existe-t-il ?

Frantz et Mathieu, 26 et 24 ans, anciens étudiants en aménagement du territoire et urbanisme à Rennes se préparent pour réaliser un tour de France à vélo de l’urbanisme autogéré dont la Bretagne sera la dernière étape de leur voyage.

De mars à novembre 2015, nous nous lançons dans un tour de France à vélo, sur les chemins d’un urbanisme autogéré. Nous souhaitons à travers notre voyage aller à la rencontre de ce que nous pourrons appeler urbanisme autogéré.

Notre objectif est double :

- Aller à la rencontre de la fabrique partagée de l’espace public (urbanisme dit participatif, urbanisme tactique, DIY …)

- Aller à la rencontre de la co-construction de l’espace privé (habitat groupé, lieux de vie collective, lieux autogérés…)

Nous considérons que ces expériences tiennent de l’autogestion, qu’elle soit revendiquée ou non, plutôt que du “participatif” dont le sens a été galvaudé. Désormais, le concept de participation, tel qu’utilisé par les institutions publiques, suppose un projet préexistant, n’émanant pas de la population.

A sa différence l’autogestion procède de la volonté d’un groupe de personnes d’élaborer et de mettre en œuvre collectivement un projet concret, dans un partage du pouvoir de décision.

En matière d’urbanisme autogéré le processus vise à établir des rapports horizontaux entre les différents acteurs. Il s’agit de redéfinir les rôles : les habitants ne se veulent plus consommateurs mais maîtres d’ouvrage.

Ainsi nous avons décidé de partir à vélo à la découverte de l’urbanisme autogéré et des enseignements possibles de ces expériences dans l’espace. Notre tour a pour but d’étudier ces différentes typologies d’initiatives et de comprendre ce qui fait leur réussite mais aussi leurs faiblesses.

Comment les institutions publiques peuvent-elles avoir confiance en ces types de démarche et à l’inverse comment trouver son autonomie face à la puissance publique ?

Notre hypothèse de départ est que la construction de notre environnement ne doit pas être réservée aux élus et aux spécialistes. Ceux qui vivent ou qui vont vivre les espaces, doivent aussi pouvoir prendre part de façon active. C’est la clé de l’appropriation de l’espace par tous ! Tout est une question de relations entre les acteurs publics et les populations, ou entre les habitants eux-mêmes, en termes de confiance et de méthode, pour que l’acte d’aménager soit à la portée de tous.

Nous avons collecté différents lieux par lesquels passer, des personnes qui seraient intéressantes de rencontrer ou qui aimeraient nous rencontrer. Nous visons les expériences “par le bas” qui vont transformer l’espace habité et les rapports humains qui s’y jouent, sans qu’elles se réclament nécessairement d’une portée autogestionnaire ou urbanistique.

Tout au long du voyage nous allons tenir à jour un site avec nos aventures à vélo, nos rencontres et échanges. Au terme de cette riche expérience nous avons pour objectif d’écrire un livre pour pouvoir témoigner que "oui, construire et partager son pouvoir avec les habitants est possible, et ça fonctionne". À travers ce livre nous avons aussi la volonté de mettre en réseau les personnes, les collectifs et les lieux qui s’investissent dans ces dynamiques.

Si vous êtes intéressé, faites-le nous savoir, et nous vous tiendrons au courant de l’avancée du voyage.

A bientôt !

Frantz et Mathieu
espascespossibles@gmail.com

À la une

  • La fabrik des possibles

    Un lieu atypique qui combine un atelier, une galerie/boutique et un salon de thé. On peut acheter les objets des créateurs présentés – chaque (...)
  • Quais des rêves

    Quais des rêves est une aventure artistique à quatre mains et une bonne dose de rêves. Deux artistes plasticiennes amoureuses de leur cité, (...)
  • L’Effet Papillon : Recyclerie / Friperie / Tiers lieu à Baud (56)

    Plusieurs constats ont motivés le montage et la réalisation de ce projet : la nécessité urgente de la réduction des déchets et de la mutualisation des (...)