Accueil > Innovations > Cartomobilité

Cartomobilité

Ensemble pour une cartographie de l’accessibilité (handicaps et mobilités actives) sur Brest métropole

À propos du projet

Implanté sur le territoire de Brest Métropole, le projet Cartomobilité propose d’identifier et de relever collectivement sur le terrain tous les éléments qui existent en matière d’accessibilité universelle sur notre territoire (éléments de voirie, bâtiments, transports...) Pour y parvenir, nous proposons des temps de collecte ouverts à tous, qui sont autant de rencontres et d’échanges sur cette thématique.

Au fur et à mesure, les données produites sont intégrées dans la base de données OpenStreetMap, dont l’accès est libre, collaboratif et gratuit. L’intérêt de cette carte mondiale est de pouvoir la modifier pour l’enrichir de manière collaborative et citoyenne. Par ailleurs, toutes les données sont réutilisables sous licence ouverte.

JPEG - 156.8 ko

L’outil de carte collaborative OpenStreetMap est ainsi utilisé comme « pot commun », permettant à tout un chacun de développer de nouveaux services numériques autour de l’accessibilité, que ce soit pour le territoire de Brest Métropole ou ailleurs.

A partir des données produites par tous, nous initirons et favoriserons le développement d’applications webs ou mobiles permettant de se repérer et de se déplacer plus facilement dans toute l’agglomération.

Afin que ces applications correspondent le mieux possible aux différents usages et besoins, ce référencement doit être le plus juste, le plus objectif, le plus pratique et le plus pertinent pour les usagers. Il est donc opportun qu’une grande diversité d’acteurs puisse s’impliquer dans la cartographie avec leurs points de vue singuliers, leurs usages personnels, et puissent les confronter.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Ce projet est une première à l’échelle nationale et sans doute plus largement. L’accessibilité est une thématique très développée, et notamment en Allemagne. En France, des expériences ont été menées autour d’OpenStreetMap mais sans mettre en coopération administration et associations ou d’autres initiatives autour du handicap mais sur des fonds de carte ou des bases de données dites "propriétaires".

L’association OpenStreetMap France a entamé un travail de catégorisation, de recensements des données pouvant être valorisées dans OSM. Elle souhaite mettre en avant cette thématique dans ses prochains travaux, dans le cadre de la loi handicap de 2005.

La démarche expérimentale et collaborative rend ce projet original et singulier. Associer des acteurs d’horizons différents autour de cette thématique est une nouveauté à l’échelle d’une agglomération. C’est un projet d’innovation sociale ouverte nouveau en Bretagne à fort potentiel démultiplicateur.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

Ouverture du projet, mixité des publics

Dans le cadre de notre démarche collaborative, nous avons inscrit l’ouverture du projet à un maximum d’acteurs et la mixité sociale qui en résulte comme un élément d’évaluation prioritaire.

JPEG - 209 ko

Nous ne sommes pas des spécialistes dans le domaine du handicap, même si nous apprenons beaucoup depuis un an, ni des services de collectivités collectant de la donnée ou réalisant des travaux sur le terrain. En revanche, nous tentons d’agir comme facilitateurs et connecteurs entre ces différentes personnes en utilisant OpenStreetMap comme projet fédérateur.

Principales réussites : C’est la mixité des publics lors des formations et des cartoparties. En formation, nous avons réussi à réunir des agents techniques, des chargés de projets de la collectivité, des animateurs d’associations liées à la mobilité, à l’environnement, au numérique, ainsi que des personnes en situation de handicaps. Cela nous a permis de valider la pertinence du projet avec eux, des différents outils utilisés mais aussi d’envisager des actions communes. D’ailleurs, la plupart s’investissent volontiers hors de leur temps de travail, et participent aux actions proposées.

A terme la démarche aura apportée une plus-value sociale si :
- la base de donnée continue à être actualisée par des contributeurs locaux, collectivité, associations, collectifs et habitants
- de nouveaux services de déplacements librement accessibles voient le jour
- la collectivité utilise les données OpenStreetMap et reverse les siennes

Un exemple d’outil web pour visualiser les données accessibilités déjà en place : Lizmobility Breizh
Basée à Montpellier, la société 3Liz, a développé une application web (Lizmobility) qui permet de mettre en valeur tous les détails d’accessibilité.
Initialement développée pour la ville d’Orange, elle est désormais accessible pour toute la Bretagne dans le cadre du projet cartomobilité. Elle se nomme Lizmobility Breizh, et permet de mettre en valeur les différents détails d’accessibilité de notre territoire.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Le projet a vocation à couvrir l’ensemble du territoire de Brest Métropole comme lieu de test pour une généralisation à l’échelle de la Bretagne et plus largement internationalement.

Dans le cadre de la loi handicap de 2005, l’association OpenStreetMap France (projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde) a choisi de mettre l’accent sur l’import de données autour de l’accessibilité sur toute la France. L’objectif est de favoriser l’émergence de services basés sur le fond OpenStreetMap à destination des personnes porteuses de handicaps.

Par conséquent, la carte OpenStreetMap de Brest Métropole, accessible en ligne librement, gratuitement à tous est la plus actuelle et complète à ce jour.

Le territoire de Brest Métropole est donc un lieu d’expérimentation d’un projet qui se veut ouvert, et largement réutilisable et adaptable sur d’autres territoires.

Des données pour créer des biens communs
Le projet Cartomobilité a pour vocation à être dupliqué. De nombreux contacts nous sollicitent sur la manière de mettre en oeuvre leur propre projet local, sur d’autres territoires communes du Pays de Brest, Pays de Lorient... et ailleurs en France.

À ce titre, les contenus intégrés...
→ ...dans la base OpenStreetMap sont sous licence ODBL
http://www.openstreetmap.org/copyright/fr
→ … sur les fonds de plans et sur LizMobility sont sous licence Creative Commons By-Sa
https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr
→ … sur le site du projet Cartomobilité sont sous licence Creative Commons By-Sa https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr

Ces choix de licences permettent de...
→ … partager : copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
→ … adapter : modifier, réutiliser les données pour toutes utilisations, y compris commerciale.

Tous les contenus produits dans le cadre du projet Cartomobilité sont réutilisables pour toutes les initiatives autres que celles que nous menons. Les biens communs numériques constituent à notre sens un enjeu fort dans le développement du numérique.

Cette notion de biens communs numériques est un moteur pour les contributeurs bénévoles : ils ne contribuent pas pour le bénéfice d’un projet (Cartomobilité) mais bien pour des données librement réutilisables appartenant à tous (http://fr.wikipedia.org/wiki/Biens_communs_num%C3%A9riques)

Données publiées sur OSM
De par la nature cartographique du projet, les données produites sont :
→ Diverses : Données en lien avec l’accessibilité et la mobilité sont publiées sur la carte OSM. À l’échelle de la France, le projet contribue à enrichir la formalisation de ces informations.
→ Abondantes : Chaque collecte de données réalisées lors des cartoparties amène à intégrer des lots de milliers de données publiées par l’ensembles de contributeurs.

Cette abondance est un gain pour tous et notamment pour les services de la collectivité qui ne dispose pas toujours des moyens (temps/humains) pour collecter et actualiser les données.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Le projet est né d’une envie commune entre la Cantine Numérique Brestoise et l’association Tiriad d’utiliser le numérique pour faciliter l’accessibilité et la mobilité universelle sur le territoire de Brest Métropole.

A l’origine, c’est Jessica Pin, de la Cantine Numérique Brestoise, qui en a eu l’idée. Suite à l’annonce du report potentiel par le gouvernement de la date de mise en application de la loi sur l’accessibilité dans les lieux publics normalement prévue pour 2015, elle ne trouvait pas normal de devoir encore attendre jusqu’en 2017.

Nous souhaitons faire prendre conscience à l’ensemble de la population les difficultés pour se déplacer en ville lorsqu’on est porteur de handicap ou tout simplement lorsqu’on se déplace à pied, à vélo, avec une poussette, etc. Selon elle, la cartographie libre OpenStreetMap et le numérique pouvaient faire prendre conscience de cela.

De son côté, elle n’avait jamais travaillé avec OpenStreetMap et a donc contacté un des membres de l’association Tiriad. Le projet étant axé sur les notions de coopération et de cartes collaboratives numériques, c’est l’association Tiriad qui est en charge de l’animation générale du projet Cartomobilité.

Quel est le modèle économique de ce projet ?

C’est l’équipe salarié de Tiriad et Jessica Pin qui animent le projet grâce à des fonds publics et privés (voir ci-après)
De nombreuses personnes se joignent au projet bénévolement à titre individuel ou au nom de la collectivité particulièrement lors des temps évènementiels, les cartoparties !

Partenaires financiers :
- Fondation de France pour 2014 demande pour 2015-2016 en cours
- Région Bretagne pour 2014 crédits accordés pour 2015-2016
- Brest Métropole pour 2014
- Ville de Brest en 2013

Partenaires techniques
- Administration de Brest Métropole : SIG, services voirie, transport, déplacement, internet

Autres outils (consultation d’experts, dons en nature, mise à disposition de locaux)
Sur les méthodes collaboratives, nous sommes accompagnés par l’association Outils-Réseaux, Montpellier. Les contributeurs OpenStreetMap spécialisés sur les questions d’accessibilité travaillent de concert avec nous pour la partie technique et le travail sur les différents types de handicaps.

Pour l’organisation des formations, nous bénéficions des infrastructures de la Cantine brestoise (accessible tous handicaps) et notamment des espaces de réunion, de projection et de formation. C’est le lieu central pour la mise en place du projet. C’est un point fort facilitateur.

Références


Envoyer un message

Portfolio