Accueil > Innovations > La Dynamo

La Dynamo

Le collectif, une chance à cultiver !

À propos du projet

Le seul, le vrai, l’unique voyage, c’est changer de regard.
Marcel Proust

Nos sociétés vivent actuellement une période de transition. Entre le travail et le jeu, émergent de nouvelles façons d’oeuvrer ensemble, issues de l’éducation populaire, des arts vivants, de la permaculture... Quels que soient nos âges, nos milieux, nos cultures, de telles pratiques répondent à nos vrais besoins humains.

Ce sont ces "chances collectives" que la Dynamo cultive dans le pays de Rance. Nous intervenons pour des actions spécifiques en entreprises, auprès des collectivités ou en milieu scolaire : Form’actions adaptées aux problématiques, Parcours "Théâ", Ecritures ou paroles collectives, « Travail qui relie », Ateliers-spectacles...

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Singulier créatif : caractéristique de l’humain-e épanoui-e dans sa liberté d’être...
Comment conserver ces belles dimensions personnelles collectivement dans la pluralité et le consensus ?

Chercher à répondre à cette question, au carrefour de la transformation personnelle et collective... Il y a bien d’autres projets qui le font comme nous ailleurs, et chacun a son propre style.

Une clé singulière de notre projet est sa dimension territoriale : nous voulons mettre notre bout de terre en meilleure intelligence collective en contribuant à faire du lien entre des cercles qui ne se connaissent pas forcément, en co-construisant une dramaturgie d’pays.
Une dimension créative de notre projet est le lien entre les méthodes participatives et les arts vivants. Sur des thématiques spécifiques (le suicide, la fête...), nous créons des formes à mi chemin de l’atelier et du spectacle.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

On vous laisse deviner.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Nous avons pour but de déployer notre travail sur le pays de Rance (environ 100000 âmes).

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Une formation "Territoires en Transition".

Quel est le modèle économique de ce projet ?

Nous sommes en coopérative loi de 1947, tou-te-s les associé-e-s sont co-gérant-e-s de la Dynamo et travailleurs non-salariées.
Nos actions sont facturées en euros ou en maillettes, la monnaie locale du pays.
Nous pratiquons aussi le prix libre en conscience.

Références

On en cite quelques unes dans une charte qu’on trouve sur notre site.
Je peux faire référence ici à Amma et à Ivan Illich.

Aucun média